J'ai été totalement bluffée. J'y suis allée d'abord pour accompagner une amie , et ensuite par curiosité, ne concevant pas porter de bijoux valant plus de 10 euros.

Et puis, j'ai vu cette exposition...

van-cleef-and-arpels2

 

Elle ne change rien et ne changera rien à ma façon de porter des bijoux ( ce qui brille à tout petit prix est toujours pour moi la seule possibilité) mais elle m'a fait toucher du doigt ( sourire...c'est bien sûr une image, les parures exposées sont bien protégées!!!!) l'exception magnifique que constitue la haute joaillerie. Car ici, il n'est pas question d'une montre à 5 ou 10 000 euros qu'il faut avoir avant d'être quinqua, mais d'Art, du travail d'artisans et d'artistes de haut niveau.

 

Je pense que pour apprécier ces pièces exceptionnelles, il faut oublier qu'elles ont une valeur marchande et que seules quelques personnes vivant dans une autre galaxie peuvent se les offrir. Il faut simplement regarder ces parures comme des oeuvres d'art, issues de la conception et de la réalisation ( au sens de transformer une idée en une chose) d'artistes et d'artisans exceptionnels.

 

Si vous allez voir cette exposition, ne passez pas à côté du film qui présente chaque étape de la conception et de la fabrication d'un bijou, et surtout chaque homme ou chaque femme qui met tout son talent et tout son savoir-faire pour la tâche qu'il a à accomplir. Que ce soit l'acheteur des pierres, le dessinateur et peintre du véritable tableau qui servira de "plan" pour le bijou, ou la polisseuse  ( et j'oublie de nombreux intervenants), chacun nous parle de son métier avec une réelle passion et le souci de donner le meilleur.  Ce film est absolument passionnant!

 

Le lieu de présentation est magique...on pénètre dans une salle obscure , dans un gigantesque écrin de velours bleu nuit, et le ciel de cette salle est comme illuminé d'étoiles. Une charmante petite fille à côté de moi a d'ailleurs principalement retenu cet aspect de la présentation!

 

Et puis, les bijoux sont superbement présentés: on peut les voir!  Cela paraît peut être banal pour une exposition...mais ce n'est pas toujours le cas.  Les vitrines sont disposées par décennies, on peut ainsi voir l'évolution des styles et sans doute des goûts. Bien sûr, mes préférences se sont portées vers les années 40 et 50!

 

Au milieu de toutes ces merveilles, il y a certaines pièces qui m'ont particulièrement époustouflée comme les broches en forme de flocons de neige.

66639e3b0c603d65d6c8e0beee8908de

Elle a l'air un peu kitchouille cette photo, qui en présentant les broches ainsi, ne leur rend vraiment pas grâce. Présentées dans la vitrines, ce sont des bijoux merveilleux.

Et puis une parure complétement étonnante : un collier en forme de zip (oui, j'ai bien dit de fermeture éclair) qui , en se refermant, peut devenir bracelet. Cette pièce est totalement merveilleuse ! 

00fc1e8e1a28dc171652476dd0f33000                                     

Et puis, il y a tous les autres bijoux!  Van Cleef et Arpels donne une superbe démonstration d'une technique de joaillerie crée par cette maison même, celle du Serti Mystérieux, qui permet de voir des pierres les unes à côté des autres , sans voir le métal qui forme leur monture.  

8564ad1a0771b2fef78db88f523c2772

24f9983adbfcf26addf843a62d12ed3e

7832b491625104b600885066c001a08b

 

Au détour des salles, on peut aussi admirer des oeuvres aussi belles que des tableaux de grands peintres : ce sont les planches réalisées à la gouache qui servent de modèle pour la réalisation du bijou. Je crois que je suis restée presque aussi admirative devant ces oeuvres que devant les bijoux.

Cette exposition est un moment magique, je pensais la parcourir rapidement, regarder quelques breloques de luxe, et je suis restée un long moment à admirer de superbes oeuvres d'art.

 

Cette exposition dure encore de nombreuses semaines, n'hésitez pas à vous y laisser guider!

Si vous voulez aller visiter le site de Van Cleef et Arpels, vous pourrez voir de belles pièces .

Et le site du Musée des Arts Décoratifs parle joliment de cette exposition, c'est d'ailleurs là que j'ai pris les photos jointes à mon article puisqu'il est interdit de photographier dans l'exposition.