Un dimanche matin ensoleillé et mes pas me mènent au Musée d'Orsay.

DSC04392 b

pour cette exposition:

DSC04390

 

Un beau moment artisitique!

Je n'ai pas pu prendre de photos , et celles qui accompagneront cet article sont glanées sur le net. Ils est en effet officiellement (?!) interdit de photographier. 

Cette exposition mêle peintures et vêtements exposés dans ce grandes vitrines. Je dis vêtements car on peut admirer des robes, bien sûr, mais pas que!

Les trésors impressionnistes et les pièces de mode de l'époque sont montrés selon une thèmatique en six parties, au gré des salles de l'exposition.

Ainsi, la première salle, consacrée au phénomène de la mode, présente plusieurs robes superbes présentées sur mannequin dans des vitrines , qui font face à des tableaux. Cette salle est particulièrement riche car on y découvre également de nombreuses photos d'Eugène Disderi, des gravures, des articles de presse, des catalogues...

source le journal du centre

( Source Le Journal du Centre)

source france tv info 3

( Source France Tv Info).

J'ai beaucoup aimé cette robe avec sa poche arrière pour l'éventail

Source 3fillespour1dressing

( Source blog 3fillespour1dressing)

et le présentation de ce superbe tableau et de la robe juste à côté.

source France tv info1

Ce qui étonne lorsque l'on regarde les robes, c'est la finesse de la taille. Bien sûr , les belles de l'époque s'enserraient dans des corsets, mais c'est totalement surprenant. Dans la salle consacrée à l'Intimité, on voit dans une vitrine deux corsets et un bas d'époque. Un bas en maille de coton et  broderie est bien évidemment très différents des douceurs de nylon que j'aime tant. Mais, cela m'a intéressée d'en voir .

Au détour des vitrines sont présentés des escarpins. Une réelle surprise! Des petites chaussures de satin, plus proches de chaussons de danse que de la moindre chaussures actuelle.

Les autres thèmes sont déclinés avec autant de beauté et de bonheur pour les yeux...les Femmes chez elles, les tenues pour voir et être vues, les Femmes dans l'Intimité, les accessoires féminins, les Femmes au Jardin.

J'ai vu avec un réel bonheur des tableaux des impressionistes les plus célèbres Renoir, Monnet...et puis des oeuvres de peintres un peu moins connus mais pour lesquels j'ai eu un coup de foudre artistique dès que j'ai pu contempler leurs tableaux. Ce sont Gustave Caillebotte et Jean Béraud.

Une illumination avec ce tableau de Caillebotte

expo4

et une autre avec celui-ci de Jean Béraud

béraud

et un régal avec ce Renoir

source France tv info2

( Source France Tv Info)

J'ai découvert avec un réel bonheur un artiste que je ne connaissais pas, James Tissot.

Une salle est consacrée aux Hommes, avec quelques costumes masculins, des accessoires et de jolies malles d'époque.

A la fin de l'exposition, dans la salle transformée en jardin, je me suis assise sur un banc, j'ai écouté le chant des oiseaux ( si, si...même s'ils sont un peu enregistrés) et j'ai regardé cet espace, totalement enchantée par ce voyage dans le temps.

source Le Point

( Source Le Point)

Un bien beau moment!