A l'instant où j'ai entendu parler de ce film ( il était d'ailleurs assez difficile d'y échapper la semaine dernière) j'ai  eu envie d'aller voir  "Alceste à bicyclette".

alceste a bicyclette

 

Quelques mots sur l'histoire, mais je pense que vous en avez déjà entendu parler.  Fabrice Luchini joue le rôle de Serge Tanneur, un acteur qui, après une dépression a quitté le métier pour s'isoler sur l'Ile de Ré. Gauthier Valence, interprêté par Lambert Wilson , va le trouver sur son île pour lui proposer de jouer avec lui " Le Misanthrope". Valence est un comédien "populaire" qui doit son succès actuel à un rôle dans une série grand public.

Un jeu de rôle commence entre les deux . L'Ile de Ré et les habitants qu'ils croisent, sont le théâtre et les témoins de ce duo-duel entre deux comédiens partagés entre amitié et jalousie, entre admiration et mépris. Tanneur-Luchini a envie d'accepter la proposition, mais le fait payer à Valence-Wilson.

alceste a bicyclette2

 

Quelques personnages viennent interférer dans cette relation.  Il y a la voisine, une jeune femme italienne en plein divorce qui va amadouer Tanneur-Luchini, et il y a la nièce d'une hôtelière qui bouleversera nos deux acteurs en lisant quelques vers du Misanthrope .  Je ne vous en dis pas plus à ce sujet pour ne pas gâcher ce moment assez drôle.

Et puis, au bout d'une semaine, la fin du film nous révèle la décision finale de Tanneur-Luchini...

Je reste un peu dubitative sur ce film.  

Je ne me suis pas ennuyée du tout car il y a du rythme et des astuces dans le scénario qui distillent une certaine bonne humeur et des éclats de rire.

Le film est par ailleurs porté par deux acteurs excellents, Luchini et Wilson, qui conviennent parfaitement chacun à leur personnage. D'ailleurs , on peut se demander si le personnage joué par Luchini est très éloigné de ce qu'il est lui même.

Mais je suis restée un peu sur ma faim à cause de la rapidité de la conclusion du film, et peut être aussi parce que ce n'était pas celle que j'attendais, que j'aurais souhaitée.

Ce film n'est pas un mauvais film, je ne regrette pas d'y être allée. Je ne pense pas qu'il puisse décevoir.

Cependant, il lui manque une étincelle,  la magie que j'en attendais après en avoir entendu parler...et surtout la grande délicatesse et le ravissement qui se dégageait du précédent film du même réalisateur que j'avais adoré " Les femmes du 6e étage".