Il y a quelques temps, je suis allée voir un film indien

The Lunchbox

de Ritesh Batra.

21054428_20131031170113166

 

Aucune promotion médiatique pour ce film, je ne crois même pas avoir lu le moindre article dans un magazine.  Et puis, une envie déclenchée à l'époque où je suis allée voir " Guillaume et les Garçons à table!".

Et puis, le bouche à oreille a fonctionné, et une amie qui l'a vu récemment, m'a dit que la salle était pleine!

Une histoire toute simple, distillée au fil des jours, simplement un hasard, une mécanique qui fonctionne parfaitement, inexorablement, et puis un jour une toute petite erreur. Le film nous montre un système étrange, mais qui ne laisse aucune place au hasard, celui de l'acheminement des lunchbox, préparées par les épouses, jusqu'au travail de leur mari, dans la fourmilière qu'est la ville de Bombay . Ce système démesuré, pléthorique, et son fonctionnement , qui est celui d'une mécanique aussi mystérieuse que précise, ne semble pas  laisser place à la moindre erreur. Mais un hasard, un jour fait que le repas préparé par Ila, pour son mari, arrive sur le bureau de Saajan. 

Ila, avec l'aide d'une voisine inénarrable, essaie de reconquérir un mari indifférent,, en lui préparant des plats délicieux, mais comme la mécanique des Lunchbox fait l'objet d'un minuscule dérèglement, il ne les reçoit pas. Il reste toujours aussi indifférent, Ila comprenant même la raison de cette désaffection, une liaison.

 

 

21054429_20131031170142327

 

 

Ila remarque que celui qui déguste ces déjeuners qui ne lui étaient pas destinés, les a  appréciés, n'en laissant pas la moindre miette. Et puis un jour, elle glisse un mot au milieu des nans, pour essayer de comprendre.

Et c'est là qu'après la magie des saveurs, préparées avec le coeur, agit la magie des mots. Quelques mots échangés sur un papier, glissé au milieu des épices et des arômes, et une femme reprend espoir, et un homme qui avait renoncé à la vie et fermé totalement son esprit et son coeur aux autres, s'ouvre à nouveau petit à petit.

 

 

21003520_2013050612191635

 

Au fil des mots, plats après plats, préparés avec tout l'espoir qui porte Ila, un lien se tisse entre ces deux être si différents, mais finalement qui semblent s'être trouvés par hasard. 

Au bout d'un certain temps, ils envisagent de se rencontrer. Saajan reculera, par crainte de ces changements...mais l'une et l'autre renoueront ce dialogue si particulier...

Je ne vous dirai pas la fin.

Simplement qu'une phrase prononcée par ces deux être malmenés par la vie, mais que le hasard a fait se croiser les chemins disent à plusieurs reprises : L'essentiel est que même les mauvais trains font parvenir à la bonne gare.

 

Un film émouvant, touchant, une histoire de vie , d'un homme et d'une femme écorchés par la vie, par les autres...et qui se trouvent.

 

Un beau moment de cinéma, original, qui démontre joliment qu'avec une histoire simple, pleine d'humanité, on peut faire partager une belle émotion, au surplus universelle.