Il y a quelques temps, je vous avais fait par de mon enthousiasme pour un très joli roman découvert grâce à un billet radiophonique, ici

Ce bonheur de lecture m'a donné envie de découvrir d'autres ouvrages de cet auteur.

J'ai pu trouver facilement

Le Chapeau de Mitterand 

d'Antoine Laurain

 

LCDM couv

 

Je n'ai pas été déçue!  Avec ce roman, Antoine Laurain raconte , avec son style raffiné, une histoire touchante.

Un petit retour dans le temps, et l'auteur nous transporte au milieu des années 80. Un homme " ordinaire", Daniel Mercier, comptable, heureusement marié et père de famille,  s'accorde une pause lors d'un dîner en solitaire dans une grande brasserie parisienne. Un trio d'hommes s'installe à la table voisine de la sienne, et parmi eux, il a la surprise de reconnaître François Mitterrand, Président alors en exercice. Lorsque ces hommes quittent leur table, le Président oublie le chapeau qu'il avait en arrivant. Daniel hésite, puis s'approprie le couvre-chef. Imperceptiblement, ce chapeau que Daniel porte désormais, comme s'il avait toujours été le sien, modifie le cours de sa vie, jusqu'au jour où il l'oublie dans un train que que l'objet est récupéré par une jeune femme qui le coiffe immédiatement...et la roue de la vie continue à tourner...

Comme toujours, je ne veux surtout pas vous dévoiler plus de l'histoire, car c'est un réel plaisir de lecture. On suit le destin des personnages, ces imperceptibles choses de vie qui font à la fois le quotidien et les bouleversements les plus profonds. L'auteur nous emmène dans son histoire, avec ses personnages, dans un style toujours fluide et plein de finesse. On voyage dans les années 80, parfois avec un peu trop de listes de références à mon goût, mais cela ne gâche rien.

Une belle lecture, que je vous recommande pour un moment vraiment plaisant de lecture.

Au détour de mes farfouillages sur le net, j'ai aperçu qu'un téléfilm adapté de ce roman était en préparation. Je le verrai avec grand plaisir.

Si vous souhaitez suivre l'actualité d'Antoine Laurain , j'ai constaté qu'il avait un blog ici