Il est des noms d'auteurs qui vous entrent dans la tête, sans que l'on se rappelle comment. Pourquoi tout d'un coup, le nom de Paul Colize m'est-il apparu comme celui d'un écrivain à découvrir? Un article dans la presse, une chronique à la radio...impossible de m'en souvenir.

Pourtant lorsque j'ai vu ce roman lors d'une récente brocante, après un rapide coup d'oeil sur la couverture et sur les mots posés au dos du livre, je n'ai pas hésité un instant à l'acheter.

Et quelle découverte!

Back Up

de Paul Colize

ob_51f97bfc4e5ba27d6e05eabe9c18f696_back-up

 

Ce roman nous promène dans le temps...entre 1967 et 2010, avec quelques excursions plus tôt dans les années 60 au début de la musique rock.

Un des musiciens du groupe rock Pearl Harbor meurt en mars 1967...abus de drogues...peut être. En 2010, un homme est reversé par une voiture à Bruxelles. Il survit mais se trouve prisonnier du Locked in Syndrome. Bien sûr, il y a un lien, mais lequel...? 

Je me suis laissée porter par la musique rock du roman, par ces allers et retours dans le temps, par l'évocation d'une époque en pleines turbulences. Les turbulences de la scène musicale, d'une jeunesse déboussolée, de politiques prêtes à tout sont le background de ce roman...et petit à petit, les pièces de ce thriller en forme de puzzle se mettent en place. Des personnages intrigants, si différents...les quatre membres de ce groupe rock des 60's, Pearl Harbor, ce jeune belge déserteur en pleine errance, ce journaliste pépère qui assemble les fils pour leur donner du sens, ce Dominique, soignant si patient et si humain...Chacun est là, dans ce fil d'événements inexorable.

Par habitude, j'essaie d'en dire peu sur les intrigues et ressorts des livres que j'évoque ici car même si j'ai envie de vous faire partager mes enthousiasmes, je ne veux surtout pas vous faire perdre la moindre surprise de lecture.

Et pour ce roman, vraiment époustouflant, en révéler davantage vous en  priverait  ...et ce serait tellement dommage.

Paul Colize est vraiment doué pour tisser un thriller passionnant, un peu désespérant lorsque l'on a envie de croire en la bonté du monde. J'avoue que l'on devine petit à petit les ressorts de l'histoire, mais cela ne cause aucun préjudice au caractère totalement haletant de l'histoire. Peu avant la fin, je me demandais comme le roman allait terminer, je craignais une fin convenue, décevante...et jusqu'à la dernière ligne, l'auteur montre son talent. La fin, dans ses toutes dernières lignes , est tout aussi remarquable que l'ensemble du livre.

Monsieur Paul Colize, je ne vous connaissais pas...maintenant, je crois que je vais me presser de lire vos autres romans.

 

PS: Je sais que ma " ligne éditoriale" sur ce blog est d'alterner un article bas nylon avec un article plus " culturel"...je me rattraperais avec deux articles " bas nylon " de suite...je ne pouvais pas résister, ce livre à peine refermé , de faire part de mon enthousiasme.   :-)