Il y a des endroits dans Paris que j'affectionne particulièrement, et la MEP est l'un de ceux là.

La MEP, la Maison Européenne de la Photographie, est un lieu délicieux qui se trouve dans un quartier extraordinaire, le Marais, où l'on peut se promener tranquillement, même quand les lignes de la couture d'un bas nylon suivent le mouvement des jambes. C'est un musée magnifique, situé dans un hôtel particulier, qui offre des expositions photos que l'on peut déguster tranquillement, sans foule pressante.

J'y vais très souvent, même si trop souvent hélas, je ne prends pas le temps de parler des merveilles que j'y ai vues. Ainsi l'exposition Lartigue- La vie en couleurs, de cet été , était un ravissement. Les expositions ne durent jamais très longtemps, il faut bien guetter les dates. 

La semaine dernière, j'ai profité de deux après-midi en attendant mon Homme, pour flâner et voir de belles choses. Des coups de coeur pour des artistes contemporains dans des galeries, et puis deux expositions ( je vous parlerai bientôt de l'autre) dont celle-ci à la MEP.

MEP 1

 

Une exposition assez courte, car essentiellement déroulée sur deux salles, mais pleine de magie.

Dans la première salle, on est emporté par le rythme et la scénographie des photos. 

MEP 2

Des photos géantes, des écrans, la mode est là, vivante, palpitante...et puis on est attiré par un rouge vif et profond, toute une salle de cette couleur et des photos de créations, de défilés, avec toujours ce noir et blanc si présent.

Quelques textes ponctuent ces vagues d'images, des textes qui évoquent le créateur  de la maison Lanvin, esprit d'une mode toute en élégance , modernité et féminité.

MEP 2b

MEP 3

MEP 4

MEP 5

 

De l'autre côté de l'escalier, il y a deux autres salles, toujours aussi superbes.

Un mur de photos ...

MEP 5b

 

MEP 5c

Et des créations...des robes noires somptueuses...

Et c'est là que l'émotion déjà si présente, explose. 

MEP 6

 

La création opère son sortilège et les robes naissent, se révèlent dans toutes leurs splendeurs...une robe apparaît d'une multitude de rubans, une autre semble éclore d'un rouleau de tissu...

MEP 7

 

...et lorsque l'on s'approche, on constate, avec les fils de couture qui montrent toute la complexité de l'architecture du vêtement, qu'un travail de création expert est à l'origine de cette vision magique.

MEP 8

 

Ces apparitions subjuguent totalement...

MEP 9 - Copie

 

Ce manifeste est une magnifique moment dédié au talent si évident, si manifeste d'Alber Elbaz.

 

J'ai entendu à la radio, aujourd'hui, que Lanvin avait décidé de cesser sa collaboration avec Alber Elbaz.

Je n'ai aucun avis à émettre sur cette décision qui me dépasse.

Simplement je vais conclure cet article par un souvenir et une photo , prise lors de cette belle exposition.

Un souvenir...nous vous avons aperçu un jour au Palais de Tokyo, nous y allions pour une exposition , et vous y étiez, en toute simplicité au milieu du public d'un vernissage. 

Une photo...elle est parmi toutes les autres au milieu des clichés de modes, de robes , de mannequins , de défilés...et elle m'a énormément touchée. 

P1010416

 

Que de nostalgie, voire de tristesse dans ce cliché... 

Alber Elbaz, même si bien sûr, vous ne lirez jamais les mots de cet article...chapeau bas devant votre talent!