Ma pile de livres à lire attend dans un équilibre souvent instable dans un coin de mon appartement.  Ses déséquilibres  donnent lieu à des écroulements puis à des reconstructions  aussi différentes qu'hasardeuses, ce qui permet à de nouveaux livres de réapparaître à nos yeux, en quittant les places du dessous auxquelles ils étaient abandonnés juste avant . Les révélations-élévations sont sources de trouvailles diverses. Parfois ce sont des livres improbables et souvent ennuyeux, voire désespérants , qui m'amènent à me demander quelle idée m'est passée par la tête d' acheter un tel navet littéraire. D'autres fois, c'est une façon de retrouver des pépites qui m'offrent de beaux moments de lecture.  Parfois agacé par cet empilement, souvent amusé par ce côté révélatoire et aléatoire, mon compagnon le regarde avec une résignation ironique, osant de temps en temps défier les lois de la physique pour tenter d'attraper un roman situé au milieu d'une colonne , sans faire écrouler l'ensemble de ce temple littéraire.

Il y a peu ce roman a , une nouvelle fois, vu le jour.

1507-1

 

C'est un roman qui nous tranporte au coeur d'une arcane policière particulièrement bien ficelée et qui nous offre un voyage dans le temps et en Europe.

Nous partons au tout début des années 1900 , en plein coeur de l'hiver, à Vienne. L'auteur nous fait suivre les pas d'un jeune psychiatre, Max Liebermann, qui aide son ami, l'inspecteur de police Oskar Rheinhardt à démasquer l'auteur de meurtres horribles. Ce sont d'abord les prostituées d'une maison de passe qui sont assassinées, mais nos enquêteurs font le lien avec d'autres morts toutes aussi affreuses et devinent qu'ils ont affaire à un serial killer et qu'il faut le plus vite possible mettre fin à ses agissements criminels.

Une intrigue policière de plus pourrait-on penser...oui, mais tellement plus!

Ce roman est particulièrement agréable car il est d'une grande érudition, mais celle-ci n'est jamais ni pédante, ni ennuyeuse, simplement passionnante et intriguante.On profite de la vie intellectuelle et culturelle intense qu'a connue cette ville au début du siècle précédent. On est aussi  spectateur de l'émergence d'idéologies qui seront ensuite déterminantes dans l'avancement  du siècle.

La vie personnelle de nos deux héros n'est pas laissée pour compte, mais cet aspect du récit s'inclut naturellement dans les développements de l'intrigue.

J'ai aussi adoré ce livre...pour des raisons totalement sujectives. Vienne est une ville que j'adore , et j'ai aimé trouver au fil des pages l'atmosphère passée de cette ville qui lui donne toute son originalité aujourd'hui. Il est aussi tellement question d'art, de musique et notamment de Mozart...le choix d'une partie de mon pseudo est liée à la passion que j'ai pour ce compositeur.

Ce roman est pour moi une belle découverte et m'a totalement captivée...et il m'a donné grande envie de lire d'autres enquêtes de ces deux héros.

Et puis...en conclusion, quelques notes , non de Mozart, mais de Barbara, une jolie mélodie chantée par William Sheller...et surtout des images de cette ville que j'aime tant.