J'ai déjà évoqué dans certains articles les raisons obscures qui déterminent le choix d'un livre lorsque l'on est dans une librairie...hier, je suis allée chez mon libraire de quartier pour chercher des livres à destination professionnelle...et je suis sortie de la boutique avec trois romans supplémentaires.

J'ai notamment été attirée par 

Mariages de saison 

de Jean-Philippe Blondel

 

livre

 

 

...mais pourquoi celui-là plutôt qu'un autre dont, de toutes les façons,  je n'avais pas entendu parler auparavant... 

Peut-être car il y a des années, j'ai lu un roman de cet auteur dont j'ai gardé une bonne impression, même si je suis incapable d'en citer le nom , ni même de quoi il parlait.

Peut-être parce que la photo de la première de couverture m'a plu...j'aime cette fantaisie pleine de simplicité, cette 2CV décorée de ces ballons de toutes les couleurs et de ces fleurs aux couleurs vives...j'espère avoir un jour une 2CV à la campagne , pour vivre cette simplicité souriante.

C'est un roman qui se lit vite. Devant rester au chaud pour soigner un rhume, je l'ai commencé hier soir et fini tranquillement ce matin...mais sa petite musique douce et légèrement  mélancolique m'accompagne et , je pense, va être avec moi un certain temps, et me donne envie de partager des impresions avec vous.

C'est l'histoire de Corentin, un jeune homme à l' existence dillettante...comme le dit un moment son père, il " dérive en douceur"...Il n'arrive pas à trouver d'équilibre qui lui apporterait la stabilité et les réponses auxquelles il aspire ni sentimentalement, ni professionnellement. Il travaille avec son parrain dans la petite entreprise de photos et de vidéos de celui-ci et notamment ils sont vidéastes de mariage...Corentin voit chaque week-end des spectacles de bonheurs ....prétendus ou réels....Et puis un jour, une jeune mariée l'entraîne à part pour qu'il filme la déclaration qu'elle veut faire à son conjoint...Cela donne l'idée à Corentin de solliciter ses proches, les gens qui se marient devant lui,  pour qu'ils se livrent devant sa caméra. Il reçoit des déclarations touchantes qui finiront par le faire "passer de l'autre côté de la caméra. Du côté de la vie"  ( je cite la 4ème de couverture)...

Un peu dubitative par ce roman au premier tiers de lecture, je me suis laissée captiver par la musique des mots et de l'histoire, une nostalgie douce et délicate, un parcours de vie doux-amer mais qui sait avancer pour trouver joie et tendresse...Et j'ai BEAUCOUP aimé!