Les mots de Pamina NylonStockingSpell

20 août 2016

Mon été avec Didier van C.

J'ai effectivement passé une partie de l'été avec Didier van C. , et ce n'est pas fini... peut-être même une partie de l'automne!

Rassurez-vous...

P1010002

...ce ne fut que des moments aussi platoniques que littéraires!  Pour rien au monde, je ne délaisserai mon délicieux Chéri!

 

Didier van Cauvelaert est un écrivain apprécié, et assez prolixe.  Je lis régulièrement le blog d'une jeune femme talentueuse, Caroline Doudet, dont vous pourrez trouver la page FB ici,  et le blog  .  Son enthousiasme pour Didier van Cauvelaert étant communicatif, je me suis demandée pourquoi je n'avais encore lu aucun livre de cet auteur...

J'ai donc profité de ma bibliothèque de quartier pour faire une tentative , et plutôt ravie de ma première lecture, j'ai profité des brocantes diverses de juin pour faire des "provisions".  J'ai  lu les romans qui sont en photo, et trois autres m'attendent dans ma PAL, la fameuse pile de livres à lire qui était l'objet de tant de discussions sur la blogosphère il y a peu.

Didier van Cauvelaert est assurément un écrivain talentueux...son succès est justifié.

Un style vivant et fluide, des situations qui parlent au lecteur, un regard un tantinet décalé que le quotidien, sur les questions que l'on se pose, un second degré frais et plein d'humour...

J'ai vraiment apprécié "Rencontre sous X", le premier que j'ai lu, et coïncidence, au moment de l'Euro, alors que le football ne m'intéresse pas du tout. Un roman plein de vie et d'espoir qui nous raconte la rencontre entre un jeune footballeur au destin erratique, jouet des financiers du football, et une jeune actrice de films X...Une belle alchimie naîtra entre ces deux êtres qui leur permettra de finalement choisir leurs rêves en se défendant de ceux qui veulent se servir de l'humain au nom de la finance.

Je me suis un peu ennuyée avec " Corps étranger", mais la fin a au moins le mérite de l'intelligence. Le sujet d'une personne qui veut devenir autre, changer de vie et  d'identité à l'occasiond'un événement tragique, a été traité de nombreuses fois dans la littérature, mais cette fois-ci, j'ai trouvé ce roman lassant...Etait-ce ce que voulait communiquer l'auteur en faisant naître sous ces mots un personnage principal légèrement exaspérant?  Je ne sais pas...mais j'ai trouvé trop de répétitivité dans les situations, et cela ne pas pas passionnée...

Celui que j'ai préféré, c'est " Jules"...un vrai moment de fraîcheur et de bonheur!...Toujours des personnages un peu fracassés par la vie, mais qui avancent à leur façon...et puis un jour Zibal et Alice se croisent à Orly. Zibal, jeune quadra, est vendeur de macaron à Orly, savant génial mais qui s'est fait " voler" par la vie et ceux qui manquent de scrupules,  et Alice, jeune femme aveugle mais farouchement indépendante  va vers une opération devant lui permettre de recouvrer la vie.  Je n'ai pas envie de vous en dire plus pour vous laisser découvrir ce beau récit...car chaque détail de la vie des personnages et de l'histoire est une merveille d'invention!  J'ai particulièrement apprécié aussi qu'une partie de l'histoire se passe à Trouville, endroit que j'aime pour les moments passés là-bas avec mon Chéri!  Une jolie rom'Com mais sans aucune mièvrerie, j'ai dévoré ce livre en moins de 48h!

 

Si mon petit message vous donne envie de découvrir ces jolis romans...belles lectures!

 

Posté par P NylonStockingS à 11:53 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


31 juillet 2016

Bas Vitos...jolies trouvailles vintage ( 1 )

Je crois que j'aime de plus en plus les brocantes et autres vides-greniers, qui permettent voyages dans le temps et rencontres si diverses.

Récemment, j'ai eu la chance d'acquérir un petit lot de bas vintage de la marque Vitos ...quelques bas coutures dans leurs boîtes et pochettes d'origine...et des boîtes vides avec leur poussière totalement vintage , elle aussi!

 

P1010696

 

 

Je me régale toujours des petits détails, comme les noms des couleurs...Deauville, Mulot.  Je m'amuse aussi des tailles et de leur description, " Femme", "G. Femme" , pour grande femme, je suppose, et "T.G. Femme" , pour très grande femme selon la même logique.

Et selon les boîtes, soit des pochettes papier, soit des pochettes cristal.

P1010701

 

Et toujours le petit détail des certificats de vérification...

P1010702

 

 

Et puis, il y a quelques jours, lors d'une escapade en Normandie, j'ai trouvé deux magazines des années 50.

L'un d'eux contient cette publicité ...

P1010698

 

...avec tous ces arguments qui faisaient partie du quotidien de l'époque: le prix variant non selon les deniers, mais selon la gauge et puis, une information qui a attiré mon attention : la machine à " forcer" les bas. Une photo d'une ouvrière montre celle-ci. Je cite le texte : " Voici la machine à " forcer" les bas. Le bas est enfilé sur une forme pneumatique dont les mâchoires s'écartent progressivement. Soumis à cet effort, le bas est tendu bien au-delà de son service normal".

Je n'ai pas manqué de montrer ce détail à mon Expert ès bas-nylon Chéri. Mais si toutefois, vous, lectrice amie, lecteur ami, aviez des précisions à apporter, n'hésitez pas à commenter.

J'ai recadré la page de magazine , mais en laissant la publicité pour le rouge Rouge Baiser...un détail , je crois, qui plaira à une amie, chère Eva, qui a un blog nommé Rouge Baiser, justement, qui exprime quelle ravissante pin-up moderne elle est!

Cet article aura une suite prochainement avec d'autres photos des pochettes et de leur détail et sans doute une photo des bas portés. J'en ai pour l'instant essayé une paire...très très seyants!

Posté par P NylonStockingS à 16:09 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

12 mai 2016

Bas nylon si soyeux

Porter des bas nylon ...des instants si soyeux...

Bas nylon et salomés

 

Posté par P NylonStockingS à 22:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

26 avril 2016

Du sang sur Vienne , un policier viennois de Frank Tallis

Ma pile de livres à lire attend dans un équilibre souvent instable dans un coin de mon appartement.  Ses déséquilibres  donnent lieu à des écroulements puis à des reconstructions  aussi différentes qu'hasardeuses, ce qui permet à de nouveaux livres de réapparaître à nos yeux, en quittant les places du dessous auxquelles ils étaient abandonnés juste avant . Les révélations-élévations sont sources de trouvailles diverses. Parfois ce sont des livres improbables et souvent ennuyeux, voire désespérants , qui m'amènent à me demander quelle idée m'est passée par la tête d' acheter un tel navet littéraire. D'autres fois, c'est une façon de retrouver des pépites qui m'offrent de beaux moments de lecture.  Parfois agacé par cet empilement, souvent amusé par ce côté révélatoire et aléatoire, mon compagnon le regarde avec une résignation ironique, osant de temps en temps défier les lois de la physique pour tenter d'attraper un roman situé au milieu d'une colonne , sans faire écrouler l'ensemble de ce temple littéraire.

Il y a peu ce roman a , une nouvelle fois, vu le jour.

1507-1

 

C'est un roman qui nous tranporte au coeur d'une arcane policière particulièrement bien ficelée et qui nous offre un voyage dans le temps et en Europe.

Nous partons au tout début des années 1900 , en plein coeur de l'hiver, à Vienne. L'auteur nous fait suivre les pas d'un jeune psychiatre, Max Liebermann, qui aide son ami, l'inspecteur de police Oskar Rheinhardt à démasquer l'auteur de meurtres horribles. Ce sont d'abord les prostituées d'une maison de passe qui sont assassinées, mais nos enquêteurs font le lien avec d'autres morts toutes aussi affreuses et devinent qu'ils ont affaire à un serial killer et qu'il faut le plus vite possible mettre fin à ses agissements criminels.

Une intrigue policière de plus pourrait-on penser...oui, mais tellement plus!

Ce roman est particulièrement agréable car il est d'une grande érudition, mais celle-ci n'est jamais ni pédante, ni ennuyeuse, simplement passionnante et intriguante.On profite de la vie intellectuelle et culturelle intense qu'a connue cette ville au début du siècle précédent. On est aussi  spectateur de l'émergence d'idéologies qui seront ensuite déterminantes dans l'avancement  du siècle.

La vie personnelle de nos deux héros n'est pas laissée pour compte, mais cet aspect du récit s'inclut naturellement dans les développements de l'intrigue.

J'ai aussi adoré ce livre...pour des raisons totalement sujectives. Vienne est une ville que j'adore , et j'ai aimé trouver au fil des pages l'atmosphère passée de cette ville qui lui donne toute son originalité aujourd'hui. Il est aussi tellement question d'art, de musique et notamment de Mozart...le choix d'une partie de mon pseudo est liée à la passion que j'ai pour ce compositeur.

Ce roman est pour moi une belle découverte et m'a totalement captivée...et il m'a donné grande envie de lire d'autres enquêtes de ces deux héros.

Et puis...en conclusion, quelques notes , non de Mozart, mais de Barbara, une jolie mélodie chantée par William Sheller...et surtout des images de cette ville que j'aime tant.

 

 

Posté par P NylonStockingS à 20:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 avril 2016

Bas Chesterfield

Encore une promenade cet hiver dans Paris, je me dépêche de rentrer chez moi, besoin de me réchauffer. Mais malgré une envie de cocooner, je prends toujours le temps de marcher, le nez aux quatre vents , en évitant le plus possible les transports en commun.

Une grande avenue de Paris, des vitrines sans grand intérêt  et mon oeil est attiré par une boutique singulière dans ce milieu bruyant, passsant et urbain...un magasin d'antiquités.

C'est le caractère ancien et hétéroclite qui m'a attirée....j'ai poussé la porte de cet endroit...et j'ai bien fait!  Une atmosphère telle que je les aime...pleine de charme et de tellement de choses du passé...tellements différentes! Plus brocante que réel magasin d'antiquité, si je m'écoutais, je me laisserai aller à tant d'achats...

Je me suis dirigée vers le propriétaire de ce lieu et j'ai formulé ma demande, maintenant habituée aux réactions des gens...allant d'un humour bienveillant et amusé, à des propos gentiment graveleux...et plus ratement, mais alors souvent de la part des femmes, à une moue un rien méprisante voire dégoûtée!

Sa réponse affirmative à mon interrogation a une nouvelle fois suscité cette bouffée d'espoir, ce moment suspendu si particulier...et si...?  Et si je découvrais un trésor de nylon et ou de soie...?

Il y avait des pochettes, mais sans intérêt pour moi, des bas mousses trop récents, des couleurs ternes, des pochettes tristes...mais au milieu, cette si belle boîte...

Bas Chesterfield

 

... un peu abîmée, ce qui n'est pas grave...mais surtout beaucoup trop vide!

Des indications sur un des côtés donnent des indices sur les trésors qu'elle devait contenir...des bas coloris auteuil...sans doute une nuance de beige soutenu au égard à la pastille de couleur qui y est apposée.

Je n'ai pas beaucoup d'informations sur cette marque de bas...je demanderai à mon expert préféré. 

Mais j'aime la belle originalité du design, et même si je ne suis pas fumeuse ( je déteste la cigarette), je suis amusée par le clin d'oeil en image et en mots qui est fait à une célèbre marque de tabac...et surtout heureuse de cette jolie pépite qui a rejoint mes petits trésors vintage.

Posté par P NylonStockingS à 12:38 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


11 avril 2016

Melody Gardot...la voix veloutée d'une géniale diva

Un dimanche après-midi d'avril, un beau ciel bleu et du soleil et , main dans la main, mon Amoureux et moi , nous sommes dans Paris. Près de la Madeleine, une question suscitée par une envie de macarons, car nous sommes deux incorrigibles gourmands ..." Ladurée ou Pierre Hermé à proximité...?" Et comme mon Gentleman est parfois ( momentanément ) plus raisonnable que moi, il ne m'a pas laissé le temps de trouver la réponse et il m'a entraînée boulevard des Capucines sans aucun détour, mis à part le temps de déguster un chocolat viennois pour occuper notre attente, car nous étions quelque peu en avance.

Il fait toujours aussi beau en cette fin d'après-midi, et une foule joyeuse patiente devant l'Olympia, qui se réjouit de voir et d'entendre dans quelques minutes la si belle et talentueuse Mélody Gardot.

J'adore cette jazz woman depuis longtemps et au fil de ses albums, elle a su continuer à me fasciner. Mon Homme est tout aussi ravi!

Cela fait un petit moment que je n'étais pas entrée dans cette salle mythique, à taille humaine, et à peine entrés, la magie de la salle aux fauteuils rouges opère.

Soudain, les lumières diminuent un peu...et  un jeune homme , blouson et jean, se présente juste devant le rideau...Avec humour, il s'annonce: French Tobacco, seul devant tout ce monde... Une guitare, une rythmique et une jolie pop qui saura nous emporter dans un univers musical bien plaisant.

Un entracte et le rideau s'efface pour laisser apparaître la scène baignée de lumières : les musiciens sont là, cuivres, guitares, batterie...et une longue silhouette, vêtue de noir, d'une touche de blanc, de lunettes   et d'un chapeau noir, perchée sur des talons d'une hauteur impressionnante...elle se saisit d'une guitare et le concert commence, avec cette voix unique...à la fois puissance et douce, veloutée et parfois un peu rauque et émaillée.

Elle est acclamée par un public déjà conquis...elle enchaîne les morceaux, en harmonie totale avec les musiciens qui l'entourent...des morceaux punchy qui permettent à ces interprêtes de montrer leurs talents...saxophoniste, bassiste , guitariste. Entre les morceaux, Mélody Gardot prend son temps, discute avec le public...en parlant français.

Le moment que j'attendais tant survient: la Belle se met au piano. Toujours aussi magnifique!

Et puis des moments merveilleux...qui font courir sur la peau des frissons d'émotions lorsque la belle Mélody se fait plus suave.

L'interprètation de Baby I'm Fool que la Diva nous offre est de ces instants fabuleux...

Le temps a passé vite, vite, vite...Un rappel et le concert se termine.

20160410_215546

 

Nous sommes de nouveau boulevard des Capucines, la nuit est là et bien là...et toujours enchantés par ce moment délicieux partagé ...

 

Et pour ceux qui se rappelleraient de mon envie de macarons d'avant le concert...il faut dire que nous avons subi la pire des provocations dans le café où nous étions installés pour boire notre chocolat: trois touristes se sont installés à la table juste à côté de la nôtre, un sac Pierre Hermé à la main, en ont sorti des sachets de macarons , se sont extasiés devant et pire que tout...les ont mangés!  Merci à eux pour leur collaboration: j'ai pu vaincre la résistance de mon Homme, lorsque mon téléphone, complice, m'a indiqué que la boutique la plus proche se trouvait rue Cambon...soit juste à l'endroit où nous étions!  Un moment plus tard...je pouvais vous dire que le Macaron Céleste est un moment gustativement paradisiaque avec ses arômes de rhubarbe, de fraise et de fruits de la passion...

Et une vidéo proche de ce que l'on a vu et entendu hier soir...

Melody Gardot - Baby I'm A Fool - Live At The Olympia Paris

Posté par P NylonStockingS à 21:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

12 mars 2016

Bas Nylon Gui...du samedi!

Lorsque j'ai du temps libre, j'aime énormément marcher dans Paris. Pour aller d'un lieu à un autre, j'évite le plus possible de prendre les transports en commun. Cela me permet de flâner et de découvrir de jolis endroits , loins des axes de passage.

Le mois de décembre et la nécessité de faire mes courses de Noël m'ont donné l'occasion de beaucoup flâner et à l'occasion d'une brocante de quartier, j'ai fait cette trouvaille.

Un classique!

P1010627

P1010628

 

Hélas, elle était vide!

Mais je me rappelle de la conversation pleine de rires et de souvenirs avec le brocanteur qui me l'a cédée...Il était là avec son épouse et lui, quinquagénaire rock'n roll , on aurait dit qu'il semblait à peine descendu de sa Harley Davidson!  La discussion s'est bien sûr engagée, car lorsque l'on dit s'intéresser aux bas nylon, cela intrigue toujours!  Le brocanteur a évoqué sa maman , qu'il a la chance de toujours avoir, et qui tenait une mercerie-boutique de lingerie...et je crois que je suis déjà passée devant cette boutique, pourtant bien loin de chez moi,  il y a quelques années, car à l'époque, mon Chéri travaillait dans cette ville et j'allais parfois le rejoindre à son travail et ou le chercher en fin de journée, et la boutique était juste à côté de ses bureaux!  J'adore ces discussions!

Les bas Gui offrent vraiment des boîtes ravissantes...presque un tableau! Et quelle élégance 50's de la jolie femme représentée!  Un délice!

Posté par P NylonStockingS à 07:55 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

04 mars 2016

Bas nylon ...et soleil

Certaines journée commencent sous les auspices des nuages et de la pluie , et je garde toujours le sourire sous mon grand parapluie.

Et puis parfois, le soleil montre ensuite le bout de ses rayons et joue avec les reflets délicats de mes bas nylon...Est-ce cette jolie couleur parme qui l'a attiré?

Soleil violet 5

Posté par P NylonStockingS à 11:16 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

02 mars 2016

Rhapsodie Française...la jolie musique des mots d'Antoine LAURAIN

 Il y a des livres dont j' attends la sortie avec impatience, et paradoxalement, pour lesquels je prends ensuite le temps de les déguster.  Simplement j'aime aussi savourer le plaisir de l'attente et ne pas épuiser trop vite celui de la lecture...

Rhapsodie Française d'Antoine LAURAIN est ce ceux-là.

1507-1

J'ai adoré le précédent roman de cet auteur, La femme au carnet rouge, et j'avais aussi beaucoup apprécié Le Chapeau de Mitterrand, opus un peu plus ancien. 

Rhapsodie Française  a été le compagnon de voyage idéal lors d'un déplacement impromptu que j'ai dû faire il y a peu en province. J'ai voyagé, non entre Paris et la Normandie, ma destination, mais à côté de plusieurs hommes et une femme, anciens membres d'un groupe de rock du début des années 1980, et dont les vies ont suivi depuis des chemins séparés et bien différents.

Alain Massoulier, médecin quinquagénaire, se voit remettre en 2016 une lettre datée du 12 septembre 1983...A l'époque, il était le guitariste d'un groupe de cold wave,les Hologrammes,  et il avait été missionné par les autres membres du groupe pour envoyer une maquette aux principales maisons de disques. Sans réponses, le groupe avait perdu espoir et " dispersé par la vie"  ( je trouve cette expression du livre très belle)  chacun avait repris le cours de son existence , avec des parcours très différents. Cette lettre , qui a traversé le temps, 33 ans oubliée derrière des étagères du bureau de tri postal, est la réponse d'une des maisons de disques. Alain découvre avec surprise la réponse favorable de Polydor...et il tombe malade.  Après quelques jours, il dédice de retrouver ceux qui étaient ses compagnons de musique...

C'est cette quête que nous raconte Antoine Laurain dans ce roman.  On suit Alain Massoulier lorsqu'il voyage dans ses souvenirs pour évoquer la courte existence des Hologrammes, et lorsqu'il cherche ses anciens amis dans la France d'aujourd'hui... Que sont-ils devenus et est-ce que cette lettre aurait donné un autre sens à leur vie?  A travers les portraits de personnages totalement ancrés dans notre époque, un artiste contemporain, un leader charismatique et populiste d'extrême droite, un homme génial entrepreneur du net, mais surtout visionnaire et guidé par une éthique telle que l'on en rêve aujourd'hui chez les décisionnaires, Antoine Laurain construit un roman plein de vies, d'humanité et de rebondissements...Une autre lettre donnera une réponse, mais les plus vraies sont celles que chaque membre des Hologrammes a  lui-même donnée en avançant dans la vie.

A la fin du livre, l'auteur a rédigé un épilogue qui donne à ce conte moderne, comme le dit avec justesse la quatrième de couverture, tout son sens et qui m'a beaucoup touchée.

Antoinre Laurain est un auteur immensément talentueux et j'ai adoré ce livre, plein d'un charme particulier, mais intense. Laissez vous guider par la mélodie de cette Rhapsodie pour vivre un beau et bon moment de lecture...

Posté par P NylonStockingS à 17:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 février 2016

Les bas nylon et le plaisir du Vintage

Depuis bien longtemps, j'ai une sorte de nostalgie pour les années 1950...Je ne les ai pas connues, simplement approchées par les récits de mes parents et de mes proches qui étaient alors de jeunes adultes, et qui ont vécu le tourbillon de l'après-guerre. Même si elles n'ont sans doute pas été aussi merveilleuses que je l'imagine, je ne peux me lasser de certaines créations qui ont traversé le temps, comme la mode et les films de cette époque. 

Malgré cette attirance que j'ai depuis des années, je n' ai découvert le plaisir de porter des bas nylon qu'il n' y a pas si longtemps, à l'occasion d'un cadeau qui m'a été fait.  Depuis, je suis devenue une passionnée de ces quelques grammes de délicatesse soyeuse, qui accompagnent si bien la mode élégante que j'aime...et c'est surtout une passion que je partage avec l'Homme avec lequel j'avance dans la vie, mon délicieux Compagnon.

L' esprit glamour vintage est pour moi de l'essence même des bas nylon.  J'ai toujours aimé farfouiller dans les brocantes et vides- greniers, découvrir et admirer toutes sortes d'objets esthétiques et insolites venus du passé. Depuis quelques temps, j'en profite pour essayer de dénicher des bas vintage, témoins de cette époque que j'aime tant. 

Mes trouvailles me parlent des années 50 parfois, plus souvent des années 60 ou de décennies plus récentes. Mais c'est toujours un ravissement d'admirer ces jolies pochettes ou ces jolies boîtes qui sont venues jusqu'à aujourd'hui, parfois recélant encore leurs trésors de nylon, d'autres fois vides mais si charmantes.

Internet m'a fait connaître des passionnés qui aiment les bas nylons pour leur élégance et leur esprit vintage.

Internet m'a aussi ouvert une mine d'images pour me régaler de ces pochettes si belles, une grande partie de mon Pinterest y est d'ailleurs dédié, et je suis ravie de cette collection virtuelle.

Il y a peu, des amies Facebook ont eu la délicieuse idée de créer une page dédiée et mon si Cher Gentleman a ouvert une page Pinterest consacrée aux bas nylon vintage.

Ma collection réelle est des plus modestes, mais je vais rejoindre cet élan et concrétiser un projet que j'avais, et consacrer quelques articles de ce blog à mes trouvailles vintage ( comme je l'ai déjà fait précédemment, mais rarement) , chaque pochette ou boîte étant associée au souvenir du moment où je l'ai trouvée ...et souvent de la personne qui me l'a cédée.

Aujourd'hui, je montre une boîte Cornuel. Apercue au détour d'un vide grenier, je me suis précipitée sur ce trésor. A ma grande joie, la vieille dame qui la vendait m'a dit qu'elle en avait plusieurs, mais qu'elle ne les avait pas exposées. Cette vieille dame m'a expliqué qu'elle venait de renoncer à porter des bas nylon, sans doute pour des raisons de santé. Elle se séparait donc de ce qu'elle possédait. Ce qui ne m'a touchée, c'est justemenet les raisons pour lesquelles elle vendait ces bas. Une réserve qu'elle avait sans doute faite il y a un certain temps et qu'elle cédait aujourd'hui. J'ai quitté cette brocante plus riche de 4 boîtes contenant chacune six paires de bas toutes neuves.

Cornuel 1

Bas Cornuel 2

Bas Cornuel 3

Bas Cornuel 4

 

Quel plaisir d'ouvrir cette boîte toute simple , presque austère dans son design, et de découvrir ces pochettes papier , protégeant délicatement chaque paire, et en retournant chaque pochette, de trouver l'étiquette de la taille et le nom du coloris...

J'ai été particulièrement heureuse de cette trouvaille car elle réunit tout ce que j'aime...ce témoignage du passé et comme chaque boîte contient plusieurs paires, j'aurais la possibilité d'en garder une ou deux en collection,  et de porter les autres.

Si vous souhaitez découvrir la page Facebook consacrée aux pochettes et administrée par deux réels passionnés, c'est ici, NYLON Covers

Si vous souhaitez déguster les mots érudits et élégants d'un Expert sur le bas nylon, un Gentleman qui m'est particulièrement cher, c'est ici, Nylon Volupté.

Bon voyage dans le temps!

Et pour finir cet article, une publicité pour cette marque , datée de 1957, trouvée sur le net, et que je trouve particulièrement belle.

d41e4f9a2651e46faf7b5fd4d9346f42

 

 

Posté par P NylonStockingS à 17:22 - - Commentaires [12] - Permalien [#]